contacter la mairie

contacter la mairie

cantine

cantine

conseil municipal

conseil municipal

Actualités

Actualités

Associations

Associations

Plan d'accès

Plan d'accès

Gazette

Gazette

Commerces et entreprises

Commerces et entreprises

démarches administratives

démarches administratives

Bueil au passé

Le Village de Bueil, toujours paisible, bien que ses terres furent tant de fois ravagées au fil des âges par le passage des soldats de tous bords, n’a (dans l’état actuel de nos connaissances) jamais eu de seigneur.
Nous retrouvons toutefois, à la lecture d’un acte de vente datant de 1239 un Robert seigneur de BUEIL, nous recherchons des documents sur ce seigneur.
 
Bueil dépendait d’ Ivry la bataille et son histoire fut longtemps liée a celle d’Ivry. Bueil se trouvant en Normandie, en limite du royaume de France et du duché de Normandie. Cette situation géographique explique les incursions répétées des troupes de toutes sortes.
 
Guillaume le Conquérant, roi d’Angleterre devint Duc de Normandie vers 1047, et de ce fait devient vassal du Roi de France cette situation va provoquer de nombreux conflits entre les 2 pays. Conflits qui se déroulaient apparemment en limite des deux états.
 
Le fief étant toujours dépendant de domaines plus conséquents. Point de personnage illustre, point de destinées brillantes, ne signifie pas que Bueil est sans histoire.
 
Pour exemple En 1086 HUGUES DE CESOEIL et RAOUL MAUVOISIN, gouverneur de MANTES, prirent les armes et passèrent la rivière d’Eure à maintes reprises et à différents points pour ravager les terres de GUILLAUME DE BRETEUIL, Seigneur de PACY et de ROGER D’IVRY, Echanson de Guillaume, et fondateur de l’abbaye d’Ivry et de la paroisse de Bueil, emmenant troupeaux, et prisonniers.
 
Cette attaque provoqua la riposte des Normands, qui à leur tour se rendirent avec d’importantes troupes dans le Vexin Français.
Il faut préciser qu’a cette époque les seigneurs étaient tous turbulents et n’hésitaient pas à se faire la guerre pour un oui pour un non. Il suffit de lire les exploits de Guillaume le conquérants pour s’en rendre compte. Nous vous livrons en exemple cette anecdote historique ou le Roi de France, Philippe 1er, informé de l’indisposition de Guillaume, s’écria en plaisantant :
 » Quand ce gros homme relèvera-t-il donc de ses couches ? « 
Cette plaisanterie provoqua la colère de Guillaume qui pénétra, à la tête de son armée, dans le Vexin français, s’empara de Mantes, qu’il réduisit en cendres avec ses habitants, vengeant ainsi une simple plaisanterie par une cruauté atroce contre une population innocente et paisible. (Selon nos recherches nous retrouvons le chemin emprunté par les troupes de Guillaume. Le passage se fit a IVRY LA BATAILLE, puis par la voie Romaine appelée aussi le grand chemin de Normandie. Elle allait de Dreux à Paris.
 
On peut découvrir à Saint Ouen Marchefroix, à l’embranchement des chemins CINQ CROIX EN PIERRE plantées en souvenir de cinq seigneurs tués lors de ce combat. Ces croix sont toujours en place.
 
Au XII siècle l’église parachève son réseau de paroisses. La Libération des paysans se poursuit. En 1110 le Roi de France autorise les paysans à s’administrer sous la direction d’un maire.
 
C’est durant ce siècle que l’église de Bueil fut édifiée.
 
C’est en 1469 que le Duché est rattaché définitivement au royaume de France.

Retour vers la page principale